Penthaz I Saison 2018/19

Coup d’arrêt pour la Une

Sur la pente ascendante, les joueurs de la Une allaient pouvoir vérifier si leur état de forme leur permettait de jouer le haut du tableau : deux gros tests étaient en effet prévus à domicile en ce 9 décembre. En l’absence de Julien, ce sont sept joueurs qui se présentèrent face à Mont sur Rolle, équipe qui talonne les tartreux au classement mais dont la qualité de jeu vaut mieux que la cinquième place actuelle. L’équipe de la Côte est elle aussi, après un début de championnat poussif, en pleine bourre. Et autant dire que cela s’est vu d’entrée. Quatre grosses occasions, quatre coups de fusil : quatre buts en début de match et une chape de plomb qui s’abat sur les supporters venus soutenir le club. La seule chose positive à retenir fut que les tartreux gardèrent un bon état d’esprit. Profitant peut-être d’une décompression de l’ancienne équipe de troisième ligue, Cricrou put par deux fois tromper le gardien adverse, en profitant au passage pour devenir le premier joueur de l’histoire du UCP à atteindre le plateau des 100 buts marqués en championnat. Malgré un cinquième but adverse qui confirma le réalisme implacable des joueurs vert et noir, le UCP eut le mérite de rester dans la course grâce à un duel remporté par Cyril et un coup franc bien négocié par le duo Dany-Nico.

On crut voir le momentum changer de camp en deuxième période. Une pénalité tuée par le duo Dany-Pich, plus d’allant offensif, l’adrénaline de la remontée possible : les ingrédients étaient réunis pour aller chercher l’égalisation. Et celle-ci arriva lorsqu’un coup franc un peu généreusement accordé pour crosse haute adverse permit à Nicolas de faire valoir son coup d’œil en décalant Pich qui ajusta le filet quasi désert pour permettre à notre numéro 11 de signer son troisième assist du match. Le vent semblait avoir tourné. Hélas, un nouveau coup franc adverse trouva le petit filet de la cage défendue par Sylvain, et ce dernier avantage s’avéra décisif. Profitant d’une plus grande profondeur de banc, Mont-sur-Rolle, par l’intermédiaire de leurs joueurs plus frais, jouèrent la possession de balle afin de fatiguer les tartreux. Le désormais classique 4 contre 3 final ne permit pas aux joueurs jouant à domicile de se montrer très dangereux, même si Cyril, un temps esseulé face au but adverse, parut être en mesure pousser la balle au fond suite à un rebond avant que sa canne soit retenue par un gardien adverse bien roublard en la circonstance. Comme souvent dans ces cas de figure, c’est l’équipe à trois qui trouva le chemin du but vide afin d’assurer leur victoire.

UC Penthaz – Mont-sur-Rolle 5-8

Le deuxième match était annoncé difficile, et autant dire qu’il le fut. Un peu échaudé par l’entame de match précédente, Penthaz se présenta sur le terrain en étant beaucoup plus concentré. Une stratégie du catennacio qui donna lieu à un début de match tactique, parfois disputé sur un faux rythme, où le placement était primordial. Le score resta très longtemps bloqué à zéro à zéro grâce à deux défenses bien en place et un Sylvain à son affaire, lui qui sortit quelques balles difficiles et arrêta un nouveau pénalty, conservant ainsi son invincibilité en la matière. L’ouverture du score de Dany d’un shoot lointain avait l’effet trompe l’œil, car dans le jeu, bien que solides, les joueurs du UCP ne s’étaient pas ménagés beaucoup d’occasion face au système très organisé des Genevois. Ce but s’avance au moment de la pause le fut donc arraché de haute lutte.

Ce sont les situations spéciales qui renversèrent le match : deux pénalités, deux buts, Genève passait rapidement l’épaule en début de deuxième reprise, et quelque chose nous disait que les joueurs du UCP auraient toutes les chances de se casser les dents face à la défense genevoise. Et ce fut le cas. Se ménageant très peu d’occasions dangereuses, les joueurs bleus et blancs durent à un moment donné relâcher un peu la bride et se porter un peu plus vers l’offensive. Bien mal leur en a pris, car la punition (ou plutôt, les punitions) furent immédiates : 3, 4, 5, les buts s’enchainèrent, dont un sixième dans la cage vide après le coup de poker tenté par Dany pour relancer le match qui semblait de toute manière perdu en sortant le goalie. C’est d’ailleurs sur une situation de 4 contre 3 que Cricrou, bien servi par Nicolas, put marquer un anecdotique deuxième but tartreux.

Ce zéro pointé à domicile marque un coup d’arrêt pour les bleus et blancs après deux bonnes dernières journées. Cela dit, il faut aussi reconnaître quand les adversaires sont de qualité, ce qui était le cas aujourd’hui. L’apprentissage en quatrième ligue continue !

UC Penthaz – UHC Genève 2-6

Laisser un commentaire

03cb26aa89016d47692c52b375f0c1c8xxxxxxxxxxxxxxx