Penthaz I Saison 2019/20

Journée 1 : Des départs toujours aussi poussifs

Pour les fans de suspense, autant annoncer immédiatement la couleur : comme à sa malheureuse habitude, le UC Penthaz n’a pas entamé sa saison du bon pied, repartant de Belmont avec un triste zéro pointé. Tous les joueurs devront faire mieux par la suite : le trio des « vieux » doit encore trouver ses automatismes, alors que les « jeunes » doivent reproduire en match cette percussion qu’ils ont aux entraînements. Les nouveaux venus devront quant à eux s’adapter à leurs coéquipiers et à un système de jeu.

Contre Belmont, rien n’a vraiment fonctionné. Trop brouillons à la relance et dans le repli défensif, les bleus ont facilité les choix tactiques de l’adversaire : laisser la possession, attendre l’inévitable perte de balle adverse et mener un contre. Ce n’est pas faire offense aux joueurs de Belmont que de dire que peu de leurs buts résultaient d’actions magnifiquement construites : du réalisme, de l’opportunisme et une belle vivacité au moment de se projeter vers l’avant étaient largement suffisants. Au milieu de ce marasme, seul Cricrou trouvait le chemin des filets (sur coup franc) dans le premier vingt, contre cinq réussites adverses.

Il y eu du mieux en deuxième partie de match suite au premier discours officiel de coach Loïc. Une attitude plus conquérante récompensée par deux buts de Julien et Cyril, puis par Cricrou en power play après un jeu de puissance plutôt prometteur. Hélas, ce bel élan allait être coupé par une distance (ou du moins, c’est ce qu’on a cru comprendre grâce à nos rudiments de suisse-allemand), la troisième de la journée sifflée par un arbitre plus tatillon sur les deux mètres que sur les coups de canne. Le but encaissé dans la foulée allait définitivement couper les jambes tartreuses. Preuve qu’il y avait des choses qui ne fonctionnaient pas tout à fait aujourd’hui, c’est Cyril qui allait arracher le maillot de Topscorer d’une reprise de volée que l’on qualifiera de voulue, ce qui fut malgré tout insuffisant, Penthaz encaissant un dernier but dans la cage vide suite à un 4 contre 3 assez misérable.

UC Penthaz – UHC Belmont 5-7

 

Rebelotte lors du deuxième match, en pire. Quoique, soyons honnêtes : l’attitude était meilleure, avec un surplus de niac qui déboucha sur un avantage de 3-1 assez rapidement : Loïc (deux fois) et Julien sonnaient le réveil de façon méritée. Malgré un début de retour adverse, Pich redonnait l’avantage aux siens. Peut-être un peu trop portés par leur agressivité dans le forechecking, les joueurs commencèrent alors de façon incompréhensible à se lancer de manière de plus en plus aventureuse en avant sans assurer leurs arrières, ce qui provoqua un nombre de revirements (copyright Stéphane Rochette) bien trop importants. La frustration gagna quelque peu les rangs tartreux malgré un score nul à la mi-temps (4-4) et le scénario du pire devenait envisageable.

Une pause de cinq minutes, et le naufrage pouvait donc commencer. Totalement à côté de leurs pompes, les joueurs du UCP offrirent un exemple de positionnement catastrophique en défense, laissant Moudon prendre inexorablement l’avantage. Peu aidés il est vrai par des montants récalcitrants et des rebonds capricieux provoqués par des bosses improbables, les bleus creusèrent leur propre tombe sans vraiment réagir, ou plutôt en ne réagissant que sur courant alternatif – les buts de Greg, Cricrou et Dany furent ainsi tous entrecoupés de buts encaissés. Il y a encore du travail d’ici à la prochaine journée !

UC Penthaz – UHC Moudon 7-9

Laisser un commentaire

fe9b137c017c3615b35d78d6818101cfXXXXXXXX