Penthaz I Saison 2019/20

Penthaz sur la pente ascendante !

A un peu plus de la moitié de ce championnat très serré, Penthaz avait pour mission de faire mieux face à Belmont et Moiry que lors du premier tour, qui s’était soldé par deux défaites mortifiante (Belmont) ou humiliante (Moiry).

Face à Belmont tout d’abord, certes solide leader mais à qui Penthaz a souvent su poser problème dans un passé récent, une jolie force de caractère fut montrée afin de ne pas s’écrouler après deux premiers buts rapidement encaissés. Bien aidés au niveau du rythme par la possibilité d’aligner trois lignes complètes grâce aux apports de Greg et du néophyte Marc, qui arrive avec la réputation de mettre beaucoup d’intensité et d’avoir un taux de réussite aux shoots d’environ un pour mille (deux pour mille après les samedis soirs arrosés, selon les rumeurs), le UCP était prêt à partir au combat. Ce sont les jeunes qui ont sonné la révolte, grâce à deux jolies frappes de Loïc et de Julien, bénéficiant tous deux de caviars signés Cyril et Cricrou. Au vu de la physionomie du match, le 3-3 (avec ouverture du compteur de Marc !) à la pause semblait assez juste. Le constat que les buts de Belmont semblaient plus le fruit de cadeaux de notre part que d’une réelle domination adverse, l’exploit paraissait possible à condition de gommer ces imprécisions.

Cela fut partiellement fait, avec moins de risque pris, notamment au moment du forechecking. Et devant, c’était la fête des renforts : Greg trouvait deux fois le chemin des filets, à chaque fois avec un réalisme impressionnant, et Penthaz dominait même le match la plupart du temps. Hélas, Belmont, alors mené d’un but, sortit le gardien à 3 minutes de la fin du match, et la mission s’annonçait difficile pour conserver cet avantage jusqu’à la sirène face à des adversaires rompus à cet exercice. Donnons crédit à l’adversaire et à son jeu de puissance très propre qui n’offrit aucun répit (ni aucune opportunité) aux tartreux. Si l’égalisation vint logiquement, la volonté des adversaires de jouer la victoire, qui les poussa à ressortir leur gardien sur le score de 6-6, nous donna de sacrées sueurs froides en fin de match. Heureusement que Steven, auteur d’un très grand match, parvint à sauver ce point acquis de haute lutte, en sortant notamment le tout grand jeu à quelques secondes du terme de ce match haletant.

UC Penthaz – UHC Belmont 6-6

 

L’heure de la revanche, après la gifle reçue au match aller, devait se situer aux alentours de 17h dans la salle de Moudon. Après un départ canon (coup franc direct de Loïc), Penthaz laissa certes un peu échapper cette première période, mais l’impression visuelle n’avait rien à voir avec la première rencontre : s’échinant moins à courir à la trace d’adversaire plus rapide, Penthaz joua davantage sur le placement, avec une certaine réussite. Menés 3-4 (et un nouveau but de Marc, dont l’acclimatation ne se passe décidément pas trop mal) à la mi-temps, les joueurs étaient convaincus de pouvoir aller chercher de nouveaux points.

Et leur force fut de continuer de croire en cela malgré des buts qui furent pris au mauvais moment (notamment le 3-5, puis le 5-7). Et c’est à ce moment que le show de la deuxième ligne se mit en route. Jusque-là un peu partagés entre éclairs défensifs et approximations défensives, le trio Lolo-Jul-Bourqui gomma toute imperfection derrière, et enclencha le turbo devant. Résultat : une avalanche de buts et un momentum emmagasiné de façon spectaculaire pour offrir un retournement total de situation. On mentionnera ici un nouveau coup franc gagnant (Julien), un superbe quadruplé de notre nouveau meilleur buteur Loïc, et un importantissime 9-7 marqué par Cyril au terme d’un superbe effort solitaire après être aller piocher dans les bandes en fin de match. Si l’on additionne cela à la nouvelle très solide prestation de notre troisième ligne, le lecteur attentif s’étonnera de l’absence du premier trio dans ces quelques lignes. En manque de réussite en cette journée, ils trouveront réconfort à l’idée de pouvoir passer deux matches sans réussite sans que cela ne porte préjudice à l’équipe, preuve que celle-ci gagne en homogénéité. Et allez, on va quand même mentionner le but de l’assurance, le dixième, marqué par Dany, qui pour son seul but du match, aura au moins eu le but goût de choisir celui qui lui donnait le droit de payer la bière en fin de match.

UC Penthaz – Moiry Yellow Star 10-7

Toujours invaincus au deuxième tour (après trois matches), Penthaz va mieux. Quand ils jouent au complet (ça aide) et avec discipline (ça aide aussi), les tartreux ont prouvé pouvoir embêter même les équipes de haut de tableau. Rien n’est fait cependant : avec les trois points engrangés par le LUC, la dernière place ne reste qu’à trois petits points. Les bonnes performances du jour permettent cependant à Penthaz, désormais sixième, de mettre quelques équipes entre eux et cette fameuse lanterne rouge et de pouvoir regarder le futur avec optimisme.

Laisser un commentaire

91021cb5aaae2254880a1289bad9e099\