Penthaz I Saison 2017/18

Ces petits détails qui font la différence

Quand les équipes se tiennent de près, les matches se jouent sur les fameux petits détails que mentionnent inlassablement les sportifs lors de quasiment chaque interview télévisée. Et les deux matches du jour opposaient le UC Penthaz à deux équipes de niveau relativement similaire : ce sont donc les « petits détails » qui ont fait toute la différence.

 

Lors du premier match contre Ste-Croix, l’équipe est entrée dans son match avec trois minutes de retard, résultant sur deux buts encaissés suite à des mésententes entre défenseurs. Ce déficit oscillant entre une et deux unités poursuivra l’équipe tout au long du match ; la première mi-temps se terminera ainsi sur le score de 3 à 2, Dany ayant sonné la révolte des siens, et plutôt deux fois qu’une. La suite donnera l’impression d’une histoire qui tourne en rond : mené d’un but, le UCP propose une domination stérile, encaisse un but en contre, et réduit à nouveau le score dans la foulée. Et bis repetita…

 

Au niveau des buts marqués, c’est la première ligne qui a régalé sur ce match : outre Dany, Cricrou s’offrait un doublé et Pich inscrivait également un but permettant de revenir à 6-5. Jouant leur va-tout, Steeve désertait sa cage et, malgré un powerplay plutôt convaincant à 4 contre 3 et quelques tirs passés proches du cadre, les espoirs tartreux finissaient douchés suite à un but gag, une passe en retrait d’un de nos joueurs ne trouvant personne d’autre… que le filet désert de sa propre équipe.

 

Sonné, le UCP n’y était plus en fin de match : perdus et mal organisés, un peu désabusés peut-être aussi par un arbitrage pas toujours compris, ils encaissaient (ou offraient) d’autres buts en fin de match qui se termina sur le score de 9 à 5, tableau final qui ne reflète pas vraiment un match plutôt serré. Au rayon des bonnes nouvelles, une solide performance de Steeve et un box play qui tient la route pouvaient donner l’espoir de faire mieux contre Moiry, à condition de gommer certaines errances défensives.

 

UC Penthaz – Lokomotiv Sainte-Croix 5-9

 

Autant le dire tout de suite : les errances ne furent pas gommées. A contraire! Avec leur jeu tout en verticalité, Moiry a su exploiter à merveille de très, très nombreuses pertes de balles à mi-terrain (les fameux et terribles « turnovers » dans les stats made in NHL) afin de se ruer sur le but adverse. A un contre zéro, deux contre un ou trois contre deux, les joueurs adverses faisaient preuve de leur efficacité habituelle pour inscrire quatre buts, punition qui aurait pu être plus sèche avec un peu plus de réussite et moins de parades de notre goalie. Sans faire bonne figure, Penthaz restait néanmoins dans la course à la mi-temps (4-2) grâce une seconde ligne qui remplissait une fiche parfaite : zéro but encaissé et deux marqués, dont une merveille de combinaison entre Nico (à la conclusion) et Hugo.

 

La deuxième période vira hélas rapidement au cauchemar. Encore une fois, peu de buts adverses étaient le fruit de combinaisons époustouflantes. Tous, en fait, résultaient d’une erreur du UCP, dont les joueurs souvent sur la même ligne se révélaient trop peu enclin à couvrir leurs arrières. 7 à 3 et la mine basse, seul le souvenir toujours vivace du rocambolesque match aller (même score en la faveur des bleus et blancs qui avait débouché sur une improbable remontada adverse pour se terminer sur un sonnant 8 à 7 pour Moiry) permettait d’y croire encore. C’est le moment ou Cricrou se rebella et décida de mettre plus de mouvement dans son jeu. Le résultat fut immédiat : deux buts en un shift, et un troisième pour compléter son premier hat trick de l’année peu après, notre numéro 7 relançait les siens de belle manière. Le momentum changea de camp, et l’exact inverse du scénario du match aller semblait pouvoir se produire, surtout que Loic « Soquette » Laubscher s’était décidé à scorer dans le bon but (cette fois). Il le fit à deux reprises, arrachant ainsi une égalisation dans les deux dernières minutes après une action toute en abnégation. Les similitudes avec le match du premier tour en resteront là, les tartreux ne pouvant pas totalement renverser la vapeur en toute fin de match et se contentant d’accrocher un point finalement heureux au vu du déroulement d’une rencontre une nouvelle fois particulièrement bizarre dans ce derby toujours haletant face à la Yellow Star.

 

UC Penthaz – Moiry Yellow Star 7-7

Laisser un commentaire

a86dd5eaaa1118f6ecf1e215d9d3807bT

pub-juniors