Penthaz I Saison 2018/19

Penthaz Très Beau à Treyvaux

Sous la neige pour l’un des plus longs déplacements de la saison, le UC Penthaz affrontait tout d’abord le UHC Moudon, un adversaire direct. Cyril Bourqui ayant une nouvelle fois réussi à faire coïncider avec brio ses vacances avec une journée de championnat, ce sont sept joueurs qui ont effectué ce bucolique déplacement en terres fribourgeoises.

En première mi-temps, Penthaz maîtrisa son sujet. Beaucoup plus calme que face à Treyvaux face à une équipe proposant un jeu similaire – patiemment construit depuis les bases arrières – les Tartreux profitèrent d’une solide assise défensive pour faire déjouer l’adversaire, puis pour prendre le jeu à leur compte. C’est Nico qui ouvrait les feux d’un beau tir croisé dans le petit filet adverse, bientôt imité par des réussites de Cricrou, Pich et Julien. Seule ombre au tableau, un but encaissé en fin de période. Que Steeve se rassure : le légendaire gardien au maillot accroché au plafond de la Léchire, de passage aujourd’hui, restera le seul gardien à pouvoir se targuer d’avoir vécu des blanchissages sous le maillot frappé du tigre bleu.

En deuxième mi-temps, le scénario désormais bien connu de la remontée adverse pris rapidement forme : quelques erreurs de marquage et deux buts encaissés en box play (une suite à une pénalité adressée à Nico pour un coup d’épaule un peu trop enthousiaste, et un second à trois quatre) ramenèrent l’équipe adverse dangereusement proche des vaudois (6-5 après des réussites de Loic et de Pich sur une offrande du serial passeurNicolas). Fort heureusement, la deuxième situation de trois contre quatre tourna à l’avantage de la Une après qu’un geste défensif (oui, oui) plein de lucidité signé Cricrou lui ait permis de propulser on ne sait trop comment la balle au fond du filet désert, assurant à son équipe deux points très bons à prendre dans ce classement serré au milieu du tableau.

UC Penthaz – UHC Moudon 7-5

 

 

Au vu du résultat du premier match (« y avait pas forcément la manière, mais y avait le résultat »), le UCP pouvait rêver de se mettre définitivement en mode LHC pour s’en aller renverser le leader, le UC Yens-Morges. Tout était réuni pour une performance de choix : de gros arrêts de Steven, passablement de tirs adverses non cadrés, un arbitre en mode pépère, et même un Cricrou en mode passeur : ses compagnons de ligne Nicolas et Pich en profitèrent pour toucher la cible en première période. Et même si un but fut rapidement encaissé derrière, le UCP accentua son avance grâce à deux buts, il faut le dire un peu chanceux : un tir ras terre cadré mais pas très puissant de Nico et un cafouillage conclu par Loic. 4-1 à la pause, même scénario qu’au match numéro un. Même résultat, mais pas même adversaire.

Yens revint sur le terrain avec fougue, agressivité et une grosse envie d’aller de l’avant. Et cette fois, être préparé à l’éventualité d’une remontada adverse ne suffit pas à l’éviter : face à la vivacité adverse, les Tartreux commencèrent à s’essouffler à force de ne pouvoir sortir la balle de leur camp pendant de longues, très longues séquences. 4-2, 4-3, 4-4, puis, fatalement, 5-4 à cinq minutes de la fin. Mais le gros mérite du UCP aura été de ne pas accepter la domination adverse, et de lancer ses dernières forces dans la bataille avec rage. Et Nicolas finit par rétablir la parité d’un très joli shoot pris à mi-terrain. Pour l’anecdote, le très bon point emporté aurait pu se transformer en hold-up lorsque Pich adressa un revers gagnant… 0.5 secondes après la sonnerie finale. L’équipe se contente toutefois largement de ces trois très beaux points glânés à Treyvaux et s’offre un peu d’air après un début de saison compliqué.

 

UC Penthaz – UC Yens-Morges 5-5

Laisser un commentaire

0c451f8b2c17c6ea665d5c1acf0b2a23rrrrrrrrrrrrrrr