Penthaz I Saison 2017/18

Une perf’ et un blackout

Journée difficile en perspective avec l’affrontement de deux adversaires jouant le haut du tableau, à savoir Belmont (3e) et Vevey (2e). Ayant décidé de jouer à trois lignes, coach Zimmermann pouvait compter sur l’apport d’Alex et de Julien pour compléter l’effectif qui évoluerait sur le toujours très particulier parquet veveysan. Deux joueurs, disons le tout de suite, qui ont parfaitement tenu leur rang et en ont par ailleurs tous deux profité pour inscrire leur premier but en quatrième ligue. Cet effectif plus complet a permis d’imprimer un rythme soutenu qui pris Belmont à la gorge d’entrée de jeu. Solides défensivement devant un Steeve absolument impeccable, Penthaz fit mieux que tenir la dragée haute à son adversaire : l’équipe prit clairement l’ascendant dans le jeu dès le début de match. Au jeu des compteurs, c’est la deuxième triplette qui régala, en inscrivant les trois buts de l’équipe en première mi-temps grâce à un doublé de Nico et une réussite champagne de Loic sur un superbe airhook effectuée depuis l’entrée du slot adverse. Le score de 3-1 à la mi-temps paraissait mérité.

 

Il était à craindre que Belmont revienne des vestiaires avec un esprit de révolte. En ce sens, Penthaz eut l’excellente idée de marquer trois fois très rapidement en début de mi-temps, par l’entremise de Loic – encore -, d’Alex et de Cricrou. Ces réussites coupèrent les jambes adverses, et Belmont, malgré deux buts inscrits, ne sembla jamais véritablement se remettre en selle. Les tartreux, en effet, maîtrisaient leur match. Mieux, ils enfoncèrent encore le clou grâce à Cyril, auteur jusque-là de trois superbes assists, qui y allait de son but personnel après être passé en mode bulldozer dans le camp adverse. Loic parachevait son superbe match d’un tour du chapeau mérité, portant son total cette saison à 11 buts (et… 1 assist, pour un ratio à faire pâlir tout buteur). Notons encore le premier but de Julien suite à une belle combinaison avec Nicolas pour une réussite de toute beauté, en plus d’être 100% L’Archevêque.

 

Le petit bémol sera les deux buts encaissés à 3 contre 4 lorsque Belmont sortit le gardien en fin de match : malgré un ultime but de Chris (le 10e du match pour les tartreux) dans la cage vide, le désordre défensif ambiant et la précipitation observée lors des récupérations de balle devront être corrigés. Bémol qui ne remet en rien en question la perf’ réalisée par les joueurs du UCP en arrachant ces deux points à l’équipe classée troisième !

 

UC Penthaz – UHC Belmont 10-5

 

En confiance après ce premier match référence, le UCP entama la seconde rencontre, face aux redoutables Raptors de Vevey, avec la même intensité. Le match, serré et plaisant, paraissait devoir être indécis jusqu’au bout. Les deux équipes se livrèrent en effet à un numéro de « à toi-à moi », en prenant chacun son tour les devants. Nico marqua un but en pleine lucarne après avoir puni la tentative de feinte trop présomptueuse d’un joueur adverse. Dany inscrivit son but signature après avoir réalisé un énième arc de cercle dans la défense adverse. Hélas, trois fois hélas, un claquage suite à cette action l’empêcha de tenir son rang pour la fin du match. Vevey, avec de véritables artilleurs à la manœuvre, parvint cependant à reprendre l’avantage, jusqu’à ce qu’une fin de mi-temps totalement folle permit au UCP de d’abord égaliser suite à une superbe reprise de volée de Julien, puis de prendre l’avantage suite à un solo de Cricrou.

 

Le UC Penthaz pourra donc se servir de ces trois excellentes mi-temps comme référence à l’avenir… mais certainement pas de la quatrième. Ou plutôt si, pour tenter d’analyser ce qu’il s’y est passé. N’y allons pas par quatre chemin : le sec et sonnant 12 à 1 encaissé en vingt minutes représente la plus grosse claque jamais encaissée par l’équipe. Alors, le passage à huit joueurs, avec des changements irréguliers, a-t-il grippé la mécanique ? Vevey a-t-il tellement haussé son niveau de jeu que le UCP s’est retrouvé à la rue ? Les joueurs ont-ils lâché dans la tête après avoir encaissé quelques buts à la suite ? Quoi qu’il en soit, les buts concédés très rapidement au retour des vestiaires firent mal au UCP, qui tomba ensuite tête baissée dans la piège adverse : avec un forechecking haut qui partait d’un bon sentiment, les tartreux offrirent beaucoup trop d’espace à des Raptors tout heureux de mener des attaques en surnombre quasiment toutes conclues par un but (dont certains, reconnaissons-le, superbes). Tout semblait sourire aux adversaires, et si les joueurs de Penthaz sont à blâmer pour quelque chose, ce serait de n’avoir pas réussi à se révolter pour stopper l’hémorragie.

 

Etant donné que l’on commence un match comme on finit le précédent (paraît-il), notons tout de même que le dernier but du match signé Pich est annonciateur de jours meilleurs. Si finir sur une telle rouste est dommage, celle-ci ne saurait effacer les très belles choses entrevues pendant une heure de jeu. Cette journée, qui voit donc le UCP totaliser désormais 10 points, a par ailleurs déjà permis de mathématiquement nous assurer de jouer en quatrième ligue l’an prochain. A deux journées du terme du championnat, l’objectif de la saison est donc d’ores et déjà atteint !

 

UC Penthaz – Vevey raptors 5-15

Laisser un commentaire

93c57a419a72233dd565f3bf8a7ad244---------------------------