Penthaz I Saison 2022/23

Penthaz pas à la fête

Rendez-vous à Cheseaux pour la traditionnelle journée de mi-décembre qui réussit d’habitude assez peu au UC Penthaz. Et pour ne pas nous rassurer avant cette dernière ronde estampillée 2022, les absences des désormais traditionnels Ludo, Isma ou Bernardi forçaient coach Lolo à bricoler avec les huit joueurs présents en demandant à l’increvable Julien de faire « double shift » sur la totalité des deux matches. Depuis maintenant deux saisons, Penthaz est bon quand il joue à trois lignes. Autrement… eh bien ça dépend. Qu’allait donc bien pouvoir réserver cette journée du 18 décembre ?

Pour leur premier match face à Ste Croix, force est de reconnaître que l’adversaire mérite certainement mieux que le fond du classement qu’il squattait avant cette journée. De loin pas mauvais techniquement, bien organisés derrière, les adversaires du jour n’avaient rien de la proie facile que leur classement pouvait laisser envisager. Il faut dire que le UCP les a aidés à se mettre en valeur, en prenant notamment deux buts d’entrée. Cricrou et Lolo remettaient ensuite les compteurs à zéro, et le match pouvait réellement commencer.  Sans vraiment briller, les Tartreux prirent alors un avantage conséquent : 5 à 3 à la mi-temps, puis 7 à 3 en début de deuxième vingt. Hélas, mille fois hélas, les erreurs individuelles, si rares depuis quelques journées, remontaient à la surface, et toutes en même temps s’il vous plaît : si souvent décisif cette saison, Steven ne put cette fois-ci pas sauver ses coéquipiers face au festival de relances ratées, passes à l’aveuglette, transversales suicidaires et, plus embêtant encore, impossibilité de faire fonctionner le collectif suite à l’incapacité de créer de vraies entrées de zone. Le tout cumulé, la rumeur dit que le père Noël visita Ste Croix à sept reprises. Vous avez bien lu, les adversaires sont bien revenus à sept partout ! Lors de la dernière minute de ce match au scénario incroyable, les deux équipes se créèrent chacune une occasion nette de l’emporter, signe que le match nul était certainement mérité au final.

UC Penthaz – Lokomotiv Ste-Croix 7-7

 

Face à Moiry, toute l’équipe savait qu’une telle indigence se solderait par une catastrophe chiffrée. Face à une équipe jeune et toujours surmotivée, le danger d’égarer deux points était réel. Si l’équipe n’élevait pas son niveau, le danger de prendre une rouste l’était tout autant.

L’état d’esprit fut irréprochable, les joueurs se battant sur chaque balle de la première à la dernière minute. Hélas, l’exécution n’était toujours pas au rendez-vous, offrant un contraste saisissant avec la journée formidable jouée à domicile trois semaines auparavant. Et même si le constat posé par la fille d’un de nos joueurs (« c’était nul ») est sans doute un peu sévère, il faut lui reconnaître qu’elle n’avait peut-être pas tout faux non plus. Le trio Cricrou-Dany-Pich, souvent décisif, se contenta d’un bilan assez ordinaire (un but pour Cricrou, deux pour Picho, deux buts encaissés). Dans la deuxième ligne, seul Cyril, avec un but et un assist, réalisa un match en dessus de sa ligne de performance habituelle niveau comptable (même si le doublé de Loïc et les 32 minutes de jeu de Julien peuvent aussi être relevées). Quant au troisième trio, il ne parvint pas sur ce match à trouver le chemin des filets et se retrouva souvent à courir après la balle – et les véloces joueurs adverses.

6 buts marqués, me direz-vous, devraient être suffisants pour passer l’épaule. Eh bien, ce ne fut pas le cas. De nouveau en panne de collectif et en manque de relances efficaces, le UCP livra une nouvelle fois un match médiocre défensivement. Huit buts dans les dents plus tard, et malgré un match relativement serré, Penthaz ne peut pas s’estimer volé par le résultat final.

A la fin de ce premier tour, le UCP est toujours dans le bon wagon (14 points, deuxième égalité), même si cette journée a eu l’effet de resserrer le milieu de classement et de confirmer la supériorité de Cheseaux (quatre points d’avance sur le deuxième) à ce stade du championnat.

C’est sur cette note douce-amère que nous vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année et vous donnons rendez-vous en 2023 !

Laisser un commentaire

f66b30d8ba2b1239b09de81007a94279YYYYYYYYYYYYYYY

flyer-2019-2020