Penthaz I Saison 2020/21

Zéro pointé pour la Une

Après son début de saison réussi, la Une se rendait à Cuarnens pour tenter de surfer sur les bonnes performances de la première journée, malgré un premier handicap de taille : son impossibilité constante de se présenter à trois lignes. Aujourd’hui, c’étaient Marc et Dany qui manquaient à l’appel, et pas de chance, le UCP allait affronter en premier lieu une équipe contre qui plus de profondeur n’aurait vraiment (mais vraiment) pas fait de mal.

Pour contrer Mont-sur-Rolle en effet, il aurait fallu un engagement et une intensité de tous les instants, chose difficile à sept joueurs (on notera que les adversaires étaient sept également, cela dit). Allons-y donc tout de suite d’un constat sans appel : Penthaz a été dépassé dans tous les secteurs de jeu. Méconnaissables par rapport à la saison dernière malgré un effectif similaire, les vert et noir nous ont donnés une leçon d’unihockey.

Le UCP a peut-être, ce dimanche, atteint les limites de son unihockey d’instinct : lorsqu’ils affrontent un adversaire qui joue selon un système un peu différent (en l’occurrence, des sorties de zone à deux joueurs et un pressing très haut), les tartreux peinent à s’adapter et à offrir une véritable solution tactique. En ce dimanche matin, nos gars ont paru perdus sur ce terrain pendant à peu près 38 minutes sur 40.

Sur le terrain, Penthaz n’a connu un seul véritable moment fort, quand l’équipe est revenue de 0-4 à 3-4 grâce à des buts des deux Larchevêque et de Cricrou. L’espoir n’a malheureusement pas été très long : même si le score final est peut-être un peu sévère et s’explique à la fois par certains nerfs qui ont lâché de frustration et un relâchement (conscient ou inconscient) coupable du marquage défensif, avec énormément de turnovers donnés et des joueurs perdant un peu facilement leur homme, il nous faut avouer que l’adversaire était aujourd’hui meilleur. Mettant beaucoup plus de mouvement, étant plus fluides, plus précis et plus volontaires, les joueurs de la Côte ont justifié leur très bon début de saison en s’imposant finalement 11 à 4.

UC Penthaz – UHC Mont-sur-Rolle 4-11

 

Motif de satisfaction pour le deuxième match : après une première rencontre qui a fait surgir les vieux démons de la négativité et d’un mental friable qui joue parfois des tours à nos joueurs, ceux-ci se sont montrés beaucoup plus concentrés sur le jeu, et beaucoup plus positifs, pour le deuxième match. Sur le terrain, la différence s’en est fait ressentir.

Et pourtant, les gars auraient pu sortir de leur match. Devant faire avec des décisions arbitrales parfois justes mais d’habitude rarement sifflées (penalty pour un défenseur qui mord la zone lors d’une action non dangereuse), et parfois incompréhensibles (surnombre fantôme), ils sont restés calmes, et ceci est à mettre à leur crédit. Et comme il est certainement trop facile de chercher une excuse du côté des décisions arbitrales, on conclura dès maintenant la parenthèse à ce sujet, non sans toutefois mentionner deux moments clé (à la suite de deux powerplays concédés en fin de match) de gêne où les adversaires sont venus vers notre banc pour convenir du caractère pour le moins étrange de ces décisions arbitrales. Nos adversaires, soit dit en passant, qui ont par ailleurs fait preuve d’un très bel état d’esprit sur ce match.

Côté match, donc, les bleu et blanc sont partis pieds au plancher. Bien en place (contrairement à leur adversaire qui mit dix minutes avant d’entrer dans le match), Loic, Chris et Pich donnèrent l’avantage à l’équipe. Genève sortit progressivement de sa torpeur et reprit la main sur le jeu. Jouant sérieusement, les tartreux ne laissèrent pas beaucoup d’espace, mais durent capituler sur deux situations spéciales (box play et penalty) : 3-3 à la mi-temps.

La deuxième mi-temps fut globalement à l’avantage de Genève dans le jeu, malgré une réussite de Cyril. Profitant d’un nouveau power play et d’un moment plus faible du UCP, Genève monta son avantage à 6-4, et les jeux semblaient faits. Le UCP sortait le gardien, et Pich parvenait à trouver la diagonale pour Loic qui envoyait un missile dans le but pour remonter au score. Le même Loic qui, bien décalé par Nico quelques secondes plus tard, remettait les équipes à égalité à une minute de la fin du match d’un autre tir lointain : moment de grâce pour notre numéro 10 !

Le scénario paraissait trop beau. Dans la dernière minute, Cyril passa même à un cheveu de donner définitivement la victoire aux siens. Sur l’action du retour, notre numéro 13, un peu en retard, chercha à s’emparer de la balle de l’adversaire en étant un peu derrière lui : et alors que les joueurs s’attendaient à ce que ce mouvement, certes fautif mais effectué avec douceur (ce n’est pas de l’ironie) offre un dernier coup franc de tous les dangers à Genève, Cyril fut envoyé regarder la fin de match depuis le banc des pénalités. Jouant le coup à fond, Genève sortit le gardien et décida d’effectuer les quarante dernières secondes du match à 4 contre 2. Leur jeu de puissance, très bien posé, se conclut par un shoot qui trouva la lucarne de Steven. Imparable et cruel.

UC Penthaz – Genève 6-7

Laisser un commentaire

d2a9dac8e237f600701ae8bd8b70b38exxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

flyer-2019-2020